France – Danemark : La chance de Dembélé de gagner définitivement sa place

Didier Deschamps loue la progression de l’ailier du Barça avant le deuxième match de Coupe du monde de la France contre le Danemark (samedi, 17h), dans lequel Varane pourrait débuter.

« Contre l’Australie, il a bien corrigé deux défaillances défensives« , a intercédé son entraîneur en sa faveur.

La blessure malheureuse de Lucas Hernandez, condamné à plus 6 mois d’indisponibilité, a détourné l’attention des défaillances défensives de la France sur le premier but qu’elle a encaissé contre l’Australie. Ledkie a pu centrer seul grâce à la malchance du latéral français, mais à l’autre bout du terrain, Goodwin a tiré seul, sans être repéré par Benjamin Pavard, qui s’était déplacé au centre, et Ousmane Dembélé, qui était censé aider son ailier droit en tant qu’ailier droit.

Il en est en partie responsable : « Contre l’Australie, il a bien corrigé deux erreurs défensives« , a déclaré le sélectionneur Didier Deschamps avant le deuxième match des champions du monde contre le Danemark, samedi (17h). L’entraîneur fait office de bouclier protecteur, après avoir admis quelques minutes plus tôt que ses joueurs avaient commis quatre graves erreurs défensives, deux en perdant le ballon dans des zones sensibles et deux autres « où nous aurions dû mieux défendre« .

La structure d’équipe conçue par Deschamps pour cette Coupe du monde rompt avec l’inertie qu’il avait suivie ces derniers temps. En 2018, la France a remporté la Coupe du monde avec Kanté, Pogba et Matuidi pour peupler le milieu de terrain, et il a réitéré son approche lors du Championnat d’Europe de l’année dernière, en échangeant Rabiot contre Matuidi. Contre l’Australie, en revanche, il a débuté avec seulement Tchouaméni et Rabiot comme purs milieux de terrain.

Trois milieux de terrain

Cette modification oblige la ligne de trois milieux de terrain à augmenter son travail défensif. Parmi eux, Dembélé, celui qui a été choisi pour compléter Antoine Griezmann (au centre) et Kylian Mbappé (à gauche) à droite. Et exceller dans la récupération du ballon n’a jamais été la plus grande vertu de l’ailier du Barça.

« Mais il a beaucoup progressé dans ce domaine, en bonne partie parce que le club pour lequel il joue l’exige aussi« , a fait remarquer Deschamps, évoquant le travail de Xavi Hernández qui, sur certains matchs (ou certaines portions de matchs), en est venu à utiliser Dembélé comme une sorte de défenseur latéral, avec trois défenseurs centraux derrière lui.

Les données de la première rencontre contre l’Australie indiquent que Dembélé a perdu neuf ballons, soit moins que ses coéquipiers (29 de Mbappé et 13 de Griezmann), bien qu’il ait joué 13 minutes de moins qu’eux. Et il a également brillé dans les duels sur le gazon, remportant six des huit qu’il a disputés (3/11 pour Mbappé et 3/4 pour Griezmann).

Son évolution

« Il a eu plusieurs blessures ces dernières années, mais maintenant c’est un joueur important. Les exigences quotidiennes à Barcelone l’ont également rendu meilleur. Nous le voyons comme un meilleur joueur, plus mature et plus accompli, qui conserve une incroyable capacité à endommager les défenses adverses grâce à sa vitesse et sa verticalité« , a poursuivi Deschamps.

« Avant, je n’avais pas un mode de vie comme on peut l’imaginer. Je n’ai pas été blessé depuis un an et demi et il y a aussi une question d’âge et de maturité en dehors du terrain. Il y a eu beaucoup de changements en quatre ans« , a reconnu le joueur lui-même lors d’une conférence de presse il y a quelques jours.

S’il maintient sa rigueur défensive, au-delà de ses occasionnels manques de concentration, il continuera d’être un joueur clé d’une équipe de France qui cherchera à poursuivre le bon départ pris face à l’Australie contre le Danemark (peut-être avec le retour de Varane). En attaque, Deschamps n’a aucun doute : « Vous savez que je préfère qu’il concentre ses efforts sur le côté opposé du terrain, car il a la capacité de faire beaucoup de dégâts. »

Équipes probables

France : Lloris, Koudé, Varane, Upamecano, Theo Hernandez, Tchouaméni, Rabiot, Dembélé, Griezmann, Mbappé et Giroud.

Danemark : Schmeichel, Christensen, Kjaer, Andersen, Höjbjerg, Maehle, Kristensen, Damsgaard, Skov Olsen et Dolberg.

Arbitre : Szymon Marciniak (Pologne)

Stade : 947 Stade.

Moussa Dembélé aura une nouvelle chance de gagner définitivement sa place au sein de l’équipe de France lors des matchs amicaux qui se joueront cet été face au Danemark et à l’Islande.

Le joueur de 22 ans n’a joué que deux matchs avec les Bleus depuis son arrivée en 2016, mais il a impressionné lors de sa dernière apparition face à la Pologne en mars dernier.

Dembélé a montré des qualités techniques incroyables et une grande capacité à se créer des occasions de buts. Il a notamment permis à l’équipe de France de revenir au score en étant décisif sur plusieurs occasions.

Si Dembélé réussit à confirmer son niveau de jeu cet été, il aura de fortes chances de devenir un titulaire incontournable sous les ordres de Didier Deschamps.

Afficher Masquer le sommaire