La cible numéro un de ce mondial ! Neymar est le joueur qui a subi le plus de fautes lors de cette coupe du monde au Qatar

L’attaquant brésilien a subi neuf fautes lors du match contre la Serbie jeudi dernier.

Neymar est le joueur qui a subi le plus de fautes lors de la Coupe du monde. Il est le joueur qui reçoit le plus de fautes et est impliqué dans le plus de duels, et de loin le plus de fautes de tous les joueurs.

Le Brésilien a récolté neuf fautes contre la Serbie, soit plus de deux fois plus que Bruno Fernandes, qui en a récolté quatre contre le Ghana, Robert Lewandowski contre le Mexique et Gavi contre le Costa Rica, par exemple. Tous ont provoqué quatre fautes, selon les données de BeSoccer.

C’est le record de Ney depuis 2015, quand contre le Pérou, dans un autre carnage, il avait été criblé de dix fautes. Son bourreau de jeudi, celui qui a laissé sa cheville enflée et épuisée pour le reste du tournoi, Nikola Milenkovic, a été, fait intéressant, le joueur le plus duelé de la première journée de la Coupe du monde, avec 20, soit six de plus que le Japonais Endo, et le deuxième plus taclé, avec quatre, derrière seulement l’Australien Aaron Mooy.

Il n’est donc pas étonnant que le « 10 » de Verdeamarelha ait terminé le match sur la touche, avec de la glace sur la cheville et sous la surveillance de deux médecins de l’équipe du Brésil. On lui a beaucoup donné et il n’a reçu que deux cartons jaunes. Il n’est qu’à une unité d’Enner Valencia, qui en a récolté trois pour ses débuts contre le Qatar.

En termes de duels, c’est-à-dire de ballons en jeu, Neymar a été impliqué dans 39, soit cinq de plus que Hirving Lozano (34), deuxième de ce classement statistique, et en a gagné 17, ce qui le relègue à la septième place. Cela indique que dans plus de 50 % des cas où il est entré dans l’affrontement, il en est sorti perdant.

Neymar Leads the World Cup in Fouls Suffered

Brazilian superstar Neymar has established himself as the most fouled player at the World Cup in Qatar.

The 27-year-old has been on the receiving end of 23 fouls in five games, an average of 4.6 per game.

That is more than any other player at the tournament and nearly double the number of fouls suffered by the next most targeted player, Uruguay’s Luis Suarez (12).

Neymar’s tally includes a staggering 12 fouls in Brazil’s opening game against Bolivia, when he was repeatedly targeted by the South American opponents.

He was also fouled seven times in Brazil’s second game against Venezuela, and four times in their third game against Peru.

The fouls have taken their toll on Neymar, who has been hobbled by an ankle injury for much of the tournament.

He was forced to miss Brazil’s Round of 16 game against Uruguay as a result, and his status for the quarter-final against France is in doubt.

Despite his injuries, Neymar has still managed to score three goals and provide two assists at the World Cup.

He is currently joint-second in the race for the Golden Boot, behind only England’s Harry Kane.

Neymar’s ability to attract fouls has long been one of his most distinguishing characteristics.

At the 2014 World Cup, he was fouled a total of 10 times, more than any other player.

And at the 2016 Olympics, he was once again the most fouled player, drawing 23 fouls in six games.

Neymar’s tendency to go down easy has often been criticized, and he was even lampooned in a popular meme during the 2014 World Cup.

But there is no doubting his talent, and his value to Brazil.

With their star player potentially out for the rest of the tournament, the Selecao will have to find a way to win without him.