Le Pays de Galles, la fin de la génération dorée de Gareth Bale à la Coupe du monde du Qatar

Gareth Bale est la star de son équipe nationale. Le joueur sur lequel tout tourne. Une présence qui va au-delà des questions sportives et touche le moral. Il est le meilleur buteur de l’histoire de son équipe.

Pour la première fois depuis 1958, le Pays de Galles participera à une Coupe du monde. La génération des demi-finalistes d’un championnat d’Europe, celle de Gareth Bale, aura l’occasion de faire ses adieux en beauté, avec sa deuxième Coupe du monde à Qatar 2022, dans un tournoi qu’elle abordera sans pression et avec de bonnes chances d’atteindre les huitièmes de finale.

Pour une raison très simple. Peu de groupes sont plus unis et se connaissent mieux que les Gallois. Bale l’a fait savoir à plusieurs reprises. « Il y a des gars dans l’équipe avec lesquels je joue depuis que j’ai 16/17 ans. Mon meilleur souvenir de ma carrière est d’avoir célébré les demi-finales avec eux à France 2016« , a déclaré l’ancien joueur du Real Madrid.

Bale est, sans aucun doute, la figure de proue de son équipe nationale. Le joueur autour duquel tout tourne. Une présence qui va au-delà des questions sportives et touche le moral des troupes. Il est le meilleur buteur de tous les temps et la référence absolue. Le capitaine en lettres capitales.

Ses deux buts en demi-finale du barrage contre l’Autriche sont l’expression ultime de la raison pour laquelle le Pays de Galles ne peut être compris sans l' »express de Cardiff« , malgré le fait qu’après avoir quitté le Real Madrid, il soit allé dans un football « inférieur » comme les États-Unis afin de se préparer physiquement pour la Coupe du monde. Maintenant, il fait face à la dernière grande opportunité de sa carrière.

Liste des commandes subséquentes

Gardiens de but : Wayne Hennessey (Nottingham Forest/ING), Danny Ward (Leicester City/ING) et Adam Davies (Sheffield United/ING).

Défenseurs : Ben Davies (Tottenham Hotspur/ING), Ben Cabango (Swansea City/GAL), Tom Lockyer (Luton Town/ING), Joe Rodon (Rennes/FRA), Chris Mepham (AFC Bournemouth/ING), Ethan Ampadu (Spezia/ITA), Chris Gunter (AFC Wimbledon/ING), Neco Williams (Nottingham Forest/ING) et Connor Roberts (Burnley/ING).

Milieux de terrain : Sorba Thomas (Huddersfield Town/ING), Joe Allen (Swansea City/GAL), Matt Smith (MK Dons/ING), Dylan Levitt (Dundee United/ESC), Harry Wilson (Fulham/ING), Joe Morrell (Portsmouth/ING), Jonny Williams (Swindon Town/ING), Aaron Ramsey (Nice/FRA) et Rubin Colwill (Cardiff City/GAL).

Attaquants : Gareth Bale (Los Angeles FC/USA), Kieffer Moore (AFC Bournemouth/ING), Mark Harris (Cardiff City/GAL), Brennan Johnson (Nottingham Forest/ING), et
Dan James (Fulham/ING).

Le Pays de Galles est un petit pays avec une grande histoire. C’est un pays qui a été dominé par les grandes puissances européennes pendant des siècles, et qui a toujours su se défendre. La dernière fois que le pays a été en guerre, c’était contre l’Angleterre, en 1485. Le pays a ensuite connu une période de paix et de prospérité, grâce notamment à son commerce avec le monde entier.

Mais le Pays de Galles est aujourd’hui menacé par une crise économique et sociale sans précédent. Le chômage atteint des niveaux records, et de nombreuses familles vivent dans la pauvreté. Le pays est aussi déchiré par des tensions ethniques et religieuses, et le terrorisme est une menace réelle.

Le Pays de Galles est donc un pays en crise, mais il est aussi un pays qui a de nombreux atouts. C’est un pays qui a su garder son identité et sa culture, malgré les nombreuses invasions qu’il a subies. C’est un pays qui a un riche patrimoine historique, et qui est riche en terres agricoles. C’est aussi un pays qui dispose d’une grande richesse naturelle, notamment en ce qui concerne les métaux précieux.

Le Pays de Galles est donc un pays en crise, mais il a aussi de nombreux atouts. Il est donc important de ne pas oublier le Pays de Galles, et de ne pas le laisser tomber dans l’oubli.