Aurélien Tchouaméni : « On apprend à gérer la pression dès le plus jeune âge ».

Aurélien Tchouaméni a assuré jeudi que son expérience au Real Madrid lui permet d’aborder avec « plus de confiance » l’imminente Coupe du monde Qatar 2022, à laquelle il devrait être titulaire en raison des blessures de vétérans comme Kanté ou Pogba.

« Jouer dans la meilleure équipe du monde permet de développer certaines choses« , et « me donne plus de confiance dans cette compétition« , a déclaré le joueur lors d’une conférence de presse, la première de l’équipe de France après son arrivée au Qatar mercredi.

Le milieu de terrain a souligné que travailler avec l’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, lui a permis de « progresser dans beaucoup de choses« .

Au sujet de son coéquipier Karim Benzema, qui n’a pas joué depuis plusieurs matchs en raison d’une blessure et qui ne s’est pratiquement pas entraîné avec le groupe, il a déclaré qu’il le voyait comme « très calme » et que s’il n’a pas joué avant « c’est parce qu’il ne se voyait pas capable« .

« Je pense qu’il va bien se développer et quand il le pourra, il aidera l’équipe« , a déclaré Tchouaméni à propos de Benzema, qu’il a décrit comme « le meilleur du monde » pour son récent Ballon d’Or.

Interrogé sur deux de ses coéquipiers, Jules Koundé et Ousmane Dembelé, qui jouent au FC Barcelone – le plus grand rival du Real Madrid en Espagne – il s’est surtout attardé sur ce dernier, et a avoué que lorsqu’il joue dans les compétitions espagnoles, il veut « qu’il perde« . Mais « quand il est là, je suis calme, car je sais qu’il peut faire la différence« , a-t-il souligné.

À 22 ans, les départs de Kanté et Pogba signifient très probablement que le sélectionneur Didier Deschamps confiera à Tchouaméni le rôle de milieu de terrain pour les champions du monde en titre, mais le joueur a rejeté le fait que cela pourrait lui mettre plus de pression.

« La pression est quelque chose que l’on apprend à gérer dès le plus jeune âge. Au Real Madrid, je l’ai à chaque match. Je n’en ai plus, pas du tout« , a-t-il déclaré. « En raison de ma personnalité, depuis le début, je me sens calme« , a-t-il ajouté.

Tchouaméni était également heureux de pouvoir jouer aux côtés de son ancien coéquipier monégasque Youssouf Fofana, avec qui il entretient de bons rapports sur et en dehors du terrain.

« Nous avons créé une alchimie« , a-t-il expliqué. « Nous avons signé (pour Monaco) le même jour. Nous sommes pratiquement de la même génération, dès le début nous étions compagnons d’hôtel, nous jouions au milieu de terrain« , a-t-il ajouté.

Était également présent à la conférence de presse le vétéran du Milan italien Olivier Giroud, qui, à 36 ans, participe à sa troisième Coupe du monde et doit relever le défi de s’approcher à deux buts du record de buts marqués sous le maillot « bleu« , actuellement détenu par une légende : Thierry Henry, avec 51 buts.

« Le record est un bonus si je peux l’atteindre, mais l’objectif principal est d’aller le plus loin possible dans la compétition« , a-t-il déclaré.

Giroud, l’un des grands vétérans des champions du monde en titre, s’est dit prêt à « assumer » son rôle « avec les jeunes joueurs » et aussi à « être à 200% pour aider l’équipe » et faire son travail sur le terrain.

Aurélien Tchouaméni a été l’un des grands performeurs de la saison passée en Ligue 1 Conforama. A seulement 20 ans, le milieu de terrain du FC Girondins de Bordeaux a déjà connu une première saison pleine au sein de l’élite du football français. Un parcours atypique pour un joueur qui a dû apprendre à gérer la pression dès son plus jeune âge.

Aurélien Tchouaméni est né le 6 janvier 1999 en France. A seulement 2 ans, il perd son père et grandit dans une famille monoparentale. Sa mère, Séraphine, fait tout pour que son fils puisse réaliser ses rêves. Elle l’inscrit dans un club de football de quartier, le FC Sury-le-Comtal, à seulement 6 ans.

Le jeune Aurélien se démarque rapidement et, à 10 ans, il est repéré par les é scouts du Grenoble Foot 38. Il intègre alors le centre de formation du club et y restera pendant 8 ans.

En 2016, il fait ses grands débuts en professionnel lors de la dernière journée de Ligue 2. Il devient alors le plus jeune joueur à avoir joué en Ligue 2.

En 2018, il est prêté au FC Sochaux-Montbéliard en Ligue 2. C’est là qu’il commence véritablement à se faire un nom. Il est élu meilleur joueur de Ligue 2 en 2019 et rejoint ensuite le FC Girondins de Bordeaux en Ligue 1.

La pression est énorme sur les épaules d’Aurélien Tchouaméni. Mais, grâce à son mental d’acier, il réussit à la gérer et à s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1.

Aurélien Tchouaméni a démontré que, malgré les épreuves de la vie, on peut réussir à atteindre ses rêves. Il est un exemple pour les jeunes joueurs qui doivent apprendre à gérer la pression.