OL : Cette fois c’est terminé pour Peter Bosz, Aulas va prendre sa décision !

Lyon a été tenu en échec 1-1 à domicile par Toulouse, un cinquième match nul consécutif sans victoire et une perte de crédibilité pour l’entraîneur néerlandais Peter Bosz, qui a perdu le peu de crédibilité qui lui restait avant le début du match.

Après une série de résultats épouvantables, Bosz avait besoin de gagner pour faire disparaître les fantômes. Et encore plus après des défaites consécutives contre quatre des cinq premiers clubs du classement.

Les uns après les autres, Lorient (3-1), Monaco (2-1), le Paris Saint-Germain (0-1) et Lens (1-0), font douter d’un projet qui semble s’essouffler face à des adversaires de haut niveau. Avant ces revers, Lyon était en pleine progression en Ligue 1, remportant la quasi-totalité de ses cinq premiers matches (seul Reims a fait match nul).

Mais l’illusion des premiers matchs s’est dissoute et l’excitation s’est transformée en inquiétude. En dehors des places européennes, le match contre Toulouse est devenu un plébiscite contre Bosz, qui n’a pas pu gagner.

L’entraîneur néerlandais a modifié son système par rapport au dernier match et est passé du 4-2-3-1 au 4-4-2 avec quatre nouveaux joueurs (Malo Gusto, Castello Lukeba, Corentin Tolisso et Moussa Démbélé pour Henrique Silva, Sinaly Diomandé, Maxence Caqueret et Rayan Cherki).

Les changements ont porté leurs fruits et Lyon a pris l’avantage en première mi-temps grâce à un but de Mateus Tetê, qui a profité d’une passe d’Alexandre Lacazette deux minutes plus tard pour battre le gardien Maxime Dupe d’un tir du gauche de l’extérieur de la surface qui a été dévié par Kévin Keben.

Lire Plus  OL : Alexandre Lacazette dézingue violemment Peter Bosz après le désastreux nul contre Toulouse

Hormis un tir sur la barre transversale de Mateus Cardoso, Toulouse n’a pas inquiété ses adversaires, qui ont été indulgents avant la pause avec deux occasions nettes de Karl Toto Ekambi. Le score de 1-0 pendant les 45 dernières minutes n’était pas une assurance-vie et l’Olympique lyonnais a joué avec le feu jusqu’à ce qu’il soit brûlé.

Rafael Latao, qui avait averti d’un tir contre le poteau, ne s’est pas trompé à 20 minutes de la fin et a égalisé d’un tir qui a créé plus de doutes qu’il n’y en avait avant le début du match. Le match nul 1-1 ne fera pas grand-chose pour panser les plaies et Peter Bosz, après cinq matchs consécutifs sans victoire et en dehors des places européennes, a perdu une grande partie de la crédibilité qui lui restait.