La FIFA a infligé une amende au Sénégal pour avoir utilisé un laser sur le visage de Mohamed Salah

L’instance a sanctionné la fédération africaine pour le comportement de ses supporters lors du match décisif des éliminatoires contre l’Égypte.

La FIFA a infligé lundi une amende de 180 000 dollars à la fédération de football du Sénégal pour le désordre des supporters lors du match de qualification pour la Coupe du monde  contre l’Égypte, notamment l’utilisation de lasers pour harceler Mohamed Salah lors de la séance de tirs au but.

Le visage de Mohamed Salah était recouvert de lumière verte alors qu’il se préparait à tirer son penalty, qu’il a envoyé au-dessus de la barre transversale. Le Sénégal a remporté la séance de tirs au but à Dakar en mars, le coéquipier de Mohamed Salah à Liverpool, Sadio Mane, ayant marqué le penalty décisif.

La FIFA a déclaré que sa commission disciplinaire a également enquêté sur une invasion du terrain par des supporters sénégalais, une bannière offensante et le « manquement de la fédération nationale à assurer le maintien de l’ordre dans le stade« . Le Sénégal a également reçu une sanction d’un match a huis clos.

Le panel disciplinaire de la FIFA a également jugé des dizaines de cas similaires lors de matches de qualification pour la Coupe du monde 2022 disputés depuis janvier et a infligé plusieurs autres amendes et suspension de stades.

Le Nigeria a été condamné à une amende de 154 000 dollars et à un match à huis clos. Les supporters ont envahi le terrain à Abuja et d’autres incidents ont eu lieu après l’élimination du Nigeria à domicile contre le Ghana dans le cadre des éliminatoires africaines.

La FIFA a infligé des amendes de 128 000 dollars au Congo et de 103 000 dollars au Liban dans des cas similaires lors de matches contre le Maroc et la Syrie respectivement. Les deux équipes devront également jouer un match sans supporters.