LOSC : Vers un départ définitif d’Hatem Ben Arfa ?

Hatem Ben Arfa est l’une des fortes têtes du football Français. Aussi bien connu pour ses qualités techniques que pour les dérives dont il est capable, il semble que le milieu offensif soit en train de clore, dans la douleur, un nouveau chapitre de sa carrière. Le divorce semble consommé entre lui et le LOSC que ce soit au niveau de la direction du club que du vestiaire qui semble, lui aussi, au bout du rouleau.

La mission d’Hatem Ben Arfa était simple. Arrivé cet hiver à Lille, il devait amener ses qualités et son expérience (il a 35 ans) au groupe. Une idée simple sur le papier, mais force est de constater que cela n’a pas fonctionné comme prévu. Aussi bien au niveau des performances que de l’attitude, Hatem Ben Arfa n’aura foulé les pelouses que rarement. Avec un compteur de buts toujours à zéro. Mais c’est bien lors du match nul contre Bordeaux, pourtant dernier du championnat, que la coupe va déborder. Remettant en question les choix tactiques de son entraîneur, Jocelyn Gourvennec, il signe, comme régulièrement, un probable bon de sortie : “on joue trop bas ici. On ne joue pas comme une équipe qui prétend à une place en Coupe d’Europe. Ce n’est pas Guingamp ici !”.

Depuis, il est à l’écart du groupe, pour le plus grand plaisir du vestiaire qui n’a pas, lui non plus, apprécié la sortie de l’international français. La question reste de savoir ce que va faire Hatem Ben Arfa, son contrat courant jusqu’à la fin de saison, durant les 8 derniers matchs. Le plus probable est que la situation reste figée de la sorte et qu’il prenne une nouvelle route. Reste à savoir quel club pourra enrôler un joueur qui n’en est pas à sa première sortie acide, loin de là. Les mêmes travers de comportement avaient en effet été constatés lors de son passage dans plusieurs autres clubs : Paris, Rennes, Valladolid ou encore Bordeaux. C’est finalement à Marseille qu’il avait mis le plus d’eau dans son vin, club qu’il aurait même pu rejoindre cet été s’il n’avait pas mis la presse au courant, provoquant la colère de Pablo Longoria, pourtant fan du joueur.

Le feuilleton Ben Arfa va donc se poursuivre sous de nouvelles couleurs, espérons qu’il ne répètera pas, encore, les mêmes erreurs de communication et de comportement. À lui de les remplacer par des réponses brillantes sur le terrain, nous savons tous qu’il en a les capacités.