Scandale fiscal autour de Gérald Darmanin : a-t-il aidé le PSG à contourner les impôts sur le transfert record de Neymar en 2017?

Découvrez comment le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, aurait facilité l’évasion fiscale du Paris Saint-Germain lors du transfert pharaonique de Neymar en 2017, selon une enquête explosive de Mediapart.

Neymar, un transfert record exempté d’impôts et de cotisations sociales

Lors du transfert de Neymar au Paris Saint-Germain (PSG) en 2017 pour la somme astronomique de 222 millions d’euros, un véritable casse-tête fiscal aurait été évité pour le club français. En effet, ce transfert aurait dû être soumis à l’impôt sur le revenu et aux cotisations sociales. Mais, selon l’enquête de Mediapart, des échanges entre Gérald Darmanin, son directeur de cabinet Jérôme Fournel, et d’autres responsables politiques et dirigeants du PSG, auraient abouti à l’absence d’impôt et de cotisation sociale à payer sur la clause libératoire de Neymar.

Le 27 juillet 2017, le PSG aurait ainsi reçu deux rescrits fiscaux, annonçant l’exemption d’impôts et de cotisation sociale à payer sur ce transfert record. Les avocats du PSG estimaient d’ailleurs que le Trésor public et l’Urssaf auraient pu réclamer entre 67 et 224 millions d’euros.

Les acteurs clés de cette affaire mettent en cause la crédibilité de Gérald Darmanin

Mediapart souligne notamment le rôle de Jérôme Fournel, qui aurait proposé des idées pour contourner les cotisations sociales, contre la jurisprudence de l’Urssaf ainsi que celui de Hugues Renson, ancien vice-président macroniste de l’Assemblée nationale, qui aurait également joué un rôle dans cette affaire en contactant Darmanin.

Cette révélation pourrait fragiliser Gérald Darmanin, aujourd’hui ministre de l’Intérieur, qui doit déjà faire face à des critiques sur sa gestion de la loi immigration. L’affaire soulève des questions sur l’implication des responsables politiques dans les transactions financières du football et pourrait avoir des répercussions sur la crédibilité de Darmanin en tant que ministre de l’Intérieur.

Aucune réaction des protagonistes suite à l’enquête de Mediapart

Aucune réaction de la part de Gérald Darmanin, Jérôme Fournel, Hugues Renson, Jean-Claude Blanc et Jean-Martial Ribes n’a été rapportée suite à l’enquête de Mediapart. Néanmoins, les retombées de cette enquête pourraient être préjudiciables pour les protagonistes et rallumer le débat public sur les relations troubles entre les responsables politiques et les clubs de football.

En conclusion, cette affaire met en lumière les dessous opaques des transactions financières dans le football et interroge sur l’éthique et l’intégrité des responsables politiques impliqués.

Revolutionnez votre quotidien avec Google Wallet sur les montres Wear OS : découvrez les fonctionnalités incontournables !

5/5 - (2 votes)
Afficher Masquer le sommaire