Super League : Cristiano Ronaldo refuse de participer et soutient un modeste club de troisième division

« Ne nous retirez pas nos rêves ». C’est ce qu’a écrit le FC Fans United, un club de troisième division du Monténégro créé par des supporters, attirant l’attention de Cristiano Ronaldo qui a exprimé son refus de participer à la Super League.

Cristiano Ronaldo bouscule les plans de la Super League

Le club de Podgorica, la capitale du Monténégro, a demandé à ce que la Super League ne voit pas le jour pour qu’ils puissent continuer à rêver de participer à de grands tournois, dénonçant ainsi la menace que représente cette nouvelle compétition pour les « petits clubs avec de grands espoirs ». Leur publication a été soutenue par Cristiano Ronaldo, ajoutant ainsi de la valeur à leurs propos.

La position du joueur portugais s’aligne avec celle d’autres grands footballeurs tels qu’Andryi Shevchenko et Luis Figo, qui ont soutenu des publications similaires, exprimant leur opposition à la Super League. Cette prise de position montre que même les célébrités du football ne sont pas toutes en faveur de cette compétition qui divise l’opinion.

Un revirement de situation pour l’UEFA et la FIFA

Le soutien des grands joueurs à des publications dénonçant la Super League arrive alors que la Cour européenne de justice a statué ce jeudi que l’UEFA et la FIFA avaient abusé de leur « position dominante » en ce qui concerne l’organisation des compétitions interclubs. La cour a ajouté qu’une ouverture à d’autres compétitions, comme celle de la Super League, devait être envisagée.

Jusqu’à présent, l’UEFA et la FIFA ont exprimé leur opposition à la création d’une Super League. L’intervention de ces joueurs populaires et influents, dont Cristiano Ronaldo, pourrait donner plus de crédibilité à l’idée d’une alternative aux compétitions actuelles.

Lire Plus  Cristiano Ronaldo dézingue Manchester United : va-t-il continuer après la Coupe du monde ?

Conclusion : le football face à son destin

Le soutien de Cristiano Ronaldo aux petits clubs désireux de participer à de grands tournois montre qu’il est possible de contester les organisations dominantes et de proposer des alternatives pour un avenir différent du football. Ces gestes pourraient bien peser dans la balance des décisions concernant la création de la Super League.

L’avenir du football est en jeu, et la mobilisation de personnalités influentes comme Cristiano Ronaldo, Andryi Shevchenko et Luis Figo prouve que le débat est loin d’être clos et que de nouvelles solutions doivent être envisagées pour que le sport-roi reste accessible à tous.

Revolutionnez votre quotidien avec Google Wallet sur les montres Wear OS : découvrez les fonctionnalités incontournables !

Voter pour cet article
Afficher Masquer le sommaire