Samuel Eto’o : il risque 10 ans de prison

Samuel Eto’o, le camerounais qui a quitté le FC Barcelone en 2009, risque un total de 10 ans de prison, et quelques 18 millions d’euros d’amende.

Décidément, le Barça semble collectionner les amateurs de fraude fiscale (même si entre Léo et Eto’o, il semble y avoir deux poids, deux mesures). Revenons sur cette histoire d’argent, dans mon article.
etoo2

Les faits qui sont reprochés à Samuel Eto’o

Les droits à l’image de Samuel Eto’o sont au coeur du scandale. Pour cacher les revenus de ses droits, le joueur aurait créé des sociétés fictives (cela ne vous rappelle rien ?).

Un air de Panama Papers bis que l’on connait bien, et surtout le fisc, qui a subit un manque à gagner de plus de 3,9 millions d’euros, suite à cette sombre affaire. En l’espace de 3 ans, de 2006 à 2009, Eto’o aurait dissimulé ses fameux droits à l’image. Cependant le joueur s’en défend en prétendant ignorer les faits, et accuse son agent.

Encore une fois, une histoire qui fait écho à un certain Lionel Messi, sauf que ce dernier n’aurait été condamné qu’à 21 mois de prison, contre 10 ans pour le joueur camerounais. Comme je le disais en début d’article, il y a bien deux poids, deux mesures.

Partager >>

A propos de l'auteur

Alain porte les couleurs de l’OL et ne manque jamais une occasion de vanter la supériorité de son club de coeur. Aussi passionné que cultivé, il connaît toute l’histoire du football et vous donnera les dernières infos de foot.